Publié le Laisser un commentaire

Reste d’un livre du moyen-âge calciné en 1870 à Strasbourg.

Très rare et fort intéressant morceau d’histoire que ce reste de livre du moyen-âge, calciné, provenant de la bibliothèque placée au cœur de l’ancienne église dominicaine qui était partagée avec le culte protestant. Elle possédait, entassés, des livres et documents anciens très rares et reconnus dans toute l’Europe, il n’en resta que très peu de traces voire que des cendres.

Tout commence le 12 août 1870 ; les troupes prussiennes, commandées par le général allemand Von Werder, commencent le siège de la ville de Strasbourg, peu protégée. Dans la nuit du 24 au 25 août, à neuf heures du soir, débute un bombardement intense sur la ville (date aussi de l’anniversaire du massacre de la Saint-Barthélemy), détruisant les deux bibliothèques, la municipale et celle de l’église. Le paradoxe de la destruction de ces bibliothèques est que leurs fonds historiques conservaient évidemment un héritage allemand beaucoup plus important que celui des français !

Notre exemplaire est peut-être lié à celui de la collection d’André Malraux ? Récupéré dans les décombres de l’église par une ancienne famille intellectuelle et bourgeoise de Strasbourg qui l’a conservé.

Très beau souvenir de ces restes écrits du livre qui n’ont pas encore été interprétés.

Laisser un commentaire