Publié le Laisser un commentaire

Denier exceptionnel d’Humbert Ier Dauphin de Viennois 1282-1307.

Connu par la publication de la première étude, faite en photos courant 2013, sur les évêques de Grenoble et des Dauphins de Viennois, comtes et en pariage. Publiée aux éditions Aquilex  par l’essayiste Ortiz Denis.

Référencé dans l’étude sous le numéro FMO21 et recensé à 5 exemplaires : 3 en mauvais état, 1 celui du livre en état très moyen et ce dernier dans son état de frappe d’origine avec toute son argenture, ce qui est excessivement rare pour un tel denier de billon de plus aussi important.

Cette monnaie tient un rôle non négligeable dans l’histoire des origines comtales du Dauphiné ; voire un des plus importants car elle est la première et la seule monnaie indiquant la mention d’un nom, celui d’Humbert seigneur de La Tour du Pin devenu Dauphin, côté croix écrit en entier « HV/MB/ER/TV » et côté dauphin on retrouve le titre de Dauphin de Viennois « DALHS : VIEN ». Ces mentions en font une exception et la différencie de toutes les autres puisqu’elles ne mentionnent pas le titre de comte d’Albon ou de pariage avec les évêques de Grenoble, qui sont toutes deux les interprétations générales sur ces monnaies.

Son mariage avec  Anne de Bourgogne, sœur du dauphin Jean II qui meurt sans héritier en 1282,  Humbert devient alors Humbert Ier soit le premier Dauphin de la troisième famille et dernière en possession du Dauphiné. Immédiatement des conflits naissent avec le Duc de Bourgogne qui revendique ces droits sur le Dauphiné et  avec le comte de Savoie Philippe Ier qui revendique, quant à lui, ses droits sur le comté du Bugey et de la Bresse (obtenu par son mariage avec Sybille de Baugé en 1272).

Toutefois Humbert appartenait à une grande et puissante famille, celle de La Tour du Pin détentrice de grandes possessions territoriales. Son mariage avec Anne de Bourgogne, fait basculer le Dauphiné dans la cours des grands. Mais Humbert dû toutefois apaiser la situation, cédant au Duc de Bourgogne, avec qui il a des liens familiaux, les terres de Revermont et de Soligny. Quant au nouveau comte de Savoie, Amédée V en 1285, il revendique les terres complètes de son oncle Philippe Ier décédé provoquant des querelles qui prennent une tournure de conflits récurrents jusqu’à la vente du Dauphiné. En effet,  le Dauphiné sera vendu par Humbert II petit-fils d’Humbert Ier au roi de France Philippe VI en août 1343 pour son fils ainé qui prendra le titre de Dauphin au 30 mars 1349 (acte appelé le Transport). Cette monnaie est un signe fort d’Humbert Ier qui montre à présent l’importance du Dauphiné. Les  monnaies Dauphinoises étaient jusqu’à présent anonymes et par cet acte le Dauphiné se détache aussi en partie de l’empire à qui elle appartient. Et Il ne faut pas oublier que le titre de Dauphin de France prend son origine dans le Dauphiné.

Laisser un commentaire